Chercher 
mercredi 17 octobre 2012 ..:: Evenementen » Aumônerie musulmane enfin sur les rails! ::..   Connexion
Evènements

/ Home  

/ Département Communication                                           / Evènements

  
Plan du site

Aumônerie musulmane

 

 

L'aumônerie musulmane des prisons est enfin sur les rails !

 

L'actualité mouvementée de l'Exécutif des Musulmans de Belgique (EMB) de ces dernières semaines a occulté le fait qu'un pas très important vient d'être franchi dans le lent processus d'institutionnalisation de l'islam en Belgique. En effet, le 1er mars dernier, les nouveaux aumôniers musulmans dans les établissements pénitentiaires sont entrés officiellement en fonction. Ils sont vingt-quatre conseillers au total occupant un cadre de dix-huit temps pleins, dont quatorze francophones et dix néerlandophones, à former ce nouveau service.

Tout comme celle des autres cultes reconnus par l'Etat, l'aumônerie musulmane consiste à offrir un accompagnement sur le plan religieux et spirituel aux détenus qui le souhaitent. Jusque-là, elle avait essentiellement fonctionné de manière bénévole. Avec l'entrée en fonction de ces nouveaux conseillers, l'aumônerie musulmane dans les prisons sort de sa précarité statutaire et entre dans une ère de professionnalisation. Le moment est important car c'est une très ancienne revendication de la communauté musulmane qui est aujourd'hui satisfaite.

Pour rappel, le culte musulman dans notre pays fait partie des six cultes reconnus et bénéficie à ce titre d'une série d'avantages matériels. Or, pour des raisons diverses, l'islam peine depuis sa reconnaissance en 1974 à obtenir un niveau de financement à parité avec celui des autres cultes.

Certes, des avancées importantes ont été effectuées suite à la reconnaissance des Exécutifs musulmans issus respectivement des élections de 1998 et 2005. Mais il reste malgré tout un certain nombre de chantiers inaboutis parmi lesquels le plus important est celui de la reconnaissance des mosquées et des imams. En attendant une mise à niveau complète qui permettrait aux musulmans de se sentir reconnus sur un pied d'égalité avec les autres cultes, il faut se réjouir du fait que les détenus musulmans dans nos prisons seront désormais encadrés par un personnel formé et reconnu.

Certains se sont inquiétés du prosélytisme de l'islam radical dans les prisons (Le Soir du 5 décembre 2005). Dans la conjoncture actuelle, certains de nos concitoyens pourraient en effet être tentés d'accueillir cette nouvelle avec réticence. Mais ce serait une erreur.

Les craintes de l'opinion publique concernant les faits d'incitation à la violence, au radicalisme et au terrorisme ne peuvent être apaisées que par une meilleure institutionnalisation de l'islam. Lutter contre les dérives qui minent l'image de la communauté musulmane ne peut se faire de manière efficace qu'avec la pleine collaboration de la population musulmane et de ses institutions. Vu la demande de plus en plus importante émanant des détenus à laquelle nous faisons face, il était préférable pour tout le monde d'avancer dans la voie d'une aumônerie professionnelle, encadrée et responsable. C'est ce qu'a bien compris l'actuelle ministre de la Justice et des Cultes, Laurette Onkelinx. Bien qu'on n'ait pas toujours suffisamment mesuré les aspects positifs des réformes qu'elle a impulsées dans le dossier de l'islam de Belgique, sa persévérance dans le dossier de l'aumônerie mérite d'être saluée.

Cette réforme présente plusieurs avantages. Elle permet tout d'abord d'établir un cadre administratif clair et précis permettant aux conseillers de travailler dans de bonnes conditions. Les aumôniers sélectionnés par l'EMB seront tenus de suivre une formation ad hoc et de signer un engagement qui définit la déontologie qui s'impose à l'exercice de leur fonction. Tout ceci permettra par exemple d'éviter que ne circulent auprès des détenus de confession musulmane des ouvrages véhiculant des idées contraires au fonctionnement de notre Etat de droit. Cette professionnalisation permettra aussi de contribuer à améliorer le climat général dans les prisons. A travers l'aumônerie musulmane, on peut désormais envisager une implication mieux structurée dans la formation des agents pénitentiaires aux réalités multiculturelles de notre pays. On peut également légitimement espérer que les aumôniers aideront les détenus à mieux préparer leur réinsertion dans la société. Qui s'en plaindra ?

Brahim BOUHNA

Président de l'Assemblée Générale

  
Copyright 2012 par l'EMB   Conditions d'utilisation  Confidentialité