Conférence de presse
Racisme
Les attentats condamnés par les mosquées
La foi contre la folie
Foulard dans les écoles 
Crime raciste à Schaerbeek
Le Ramadan, un mois de pardon et de partage




Conférence de presse
Mardi 27 février 2001

Communiqué

 

Au Nom de Dieu, Le Clément, Le Miséricordieux

Madame la Ministre, Monsieur le Ministre, Mesdames, Messieurs les journalistes

Je m’adresse à vous aujourd’hui au titre de Président de l’Exécutif des musulmans de Belgique qui représente officiellement la Communauté musulmane de notre pays.

L’état des lieux dressé par nos Ministres de l’Agriculture et de la Santé de même que les informations qui nous parviennent de nos voisins européens nous conduisent à penser que la situation sanitaire est très préoccupante.

Comme vous le savez sans doute, nous sommes à quelques jours de la grande fête musulmane du Sacrifice à l’occasion de laquelle il est de tradition de sacrifier une bête (de préférence un ovin) en mémoire du sacrifice suprême qu’allait consentir notre Père Abraham sur injonction de Dieu.

Cette année, pour la première fois de son histoire, la Communauté musulmane de Belgique ne pourra pas réitérer ce rite fondamental qui lui est pourtant si cher. Aujourd’hui, la tristesse est grande dans le cœur de ma Communauté.

Musulmanes, Musulmans, Chers Frères et Sœurs,

Je lance un appel à votre sagesse et votre citoyenneté responsable pour faire barrage, ensemble avec les autorités compétentes, à la transmission de ce virus de la fièvre aphteuse. Il de notre devoir de contribuer à l’intérêt général.

En concertation avec nos théologiens, je vous appelle donc à ne pas abattre de mouton pour la Fête du Sacrifice (Aïd El Kébir) de cette année et même au-delà, tant que les autorités sanitaires maintiennent l’interdiction de transport du mouton. Il faut éviter que l’épidémie ne se répande et n’affecte tout le cheptel belge.

Ce qui aurait des conséquences sanitaires, alimentaires et économiques graves pour notre pays.

Dans ces circonstances, l’Exécutif recommande, sur base des prescriptions religieuses, de verser la somme prévue pour le sacrifice du mouton à des œuvres caritatives ou à des personnes dans le besoin.

Je saisis l’occasion pour remercier tous les partenaires qui nous ont apporté leur aide pour l’organisation de l’abattage de cette année, notamment :

 

Top


 

Racisme et islamophobie

Communiqué de presse
12 janvier 2001

L’Exécutif des Musulmans de Belgique (EMB) s’inquiète vivement des résultats des différentes enquêtes d’opinion d’où il résulte que le racisme, et en particulier le racisme anti-musulman, est très implanté dans notre pays.

C’est ainsi que l’Observatoire Européen des Phénomènes Racistes et Xénophobes (EUMC) vient de publier un sondage selon lequel le Danemark et la Belgique seraient les deux pays de l’Union Européenne où la présence d’autres religions rencontre le plus d’hostilité au sein de la population, respectivement 32 % et 26 % d’hostilité, (voir dépêche AFP du 20.12.2000).

Il résulte par ailleurs des informations publiées par le journal « Le Soir », en date du 11 octobre 2000, que, selon l’Eurobaromètre de la Commission Européenne, 22 % des Belges se déclaraient très racistes (score le plus élevé de l’Union Européenne).

Par ailleurs, 56 % des Belges estiment qu’il y a trop de minorité raciale, culturelle et religieuse. 56 % des Belges également estiment que ces minorités ne peuvent être acceptées comme membres à part entière de la société.

17 % des Belges affirment également ne pas vouloir pour voisin une personne d’une autre race, ce chiffre monte à 26 % lorsqu’il s’agit de musulman (chiffre record dans l’Union Européenne).

Dans ce contexte, le discours de Noël de sa Majesté Albert II prend toute sa signification et nous permet d’espérer un ressaisissement de la société civile et des organisations démocratiques afin d’endiguer, par l’action et l’éducation, le racisme et notamment le racisme anti-musulman qui, malheureusement, s’est relativement banalisé ces dernières années.

C’est ainsi que l’EMB, en tant que Organe Chef du Culte Musulman, a reçu de nombreuses plaintes et a pu constater de nombreuses situations anormales engendrées par une islamophobie latente. Cette xénophobie se traduit par l’application de standards différents aux personnes de confession musulmane et cela sous différents prétextes dont les sources se trouvent dans des préjugés négatifs et persistants.

La récente intervention de Monseigneur Daneels quant à la nécessaire ouverture aux autres cultures est un autre signal positif indispensable et rassurant dans le contexte actuel.

L’EMB tentera à l’avenir de sensibiliser les autorités compétentes à cette situation préoccupante et inacceptable dans une société démocratique où la tolérance doit être considérée comme une valeur centrale.

L’EMB va accentuer son dialogue avec les autres confessions et communautés philosophiques du pays. L’EMB envisagera des actions de terrain avec les acteurs de la société civile pour tenter de rapprocher les citoyens et les résidents de notre pays au-delà des clivages philosophiques, religieux ou ethniques.

 

 

Top


La foi contre la folie

Communiqué de presse

 

C.C.I.B.
Consistoire Central Israélite de Belgique 
EMB
Exécutif des Musulmans de Belgique

 

Les communautés musulmanes et juives de Belgique condamnent d’une même voix et avec la plus grande fermeté les attentats qui ont frappé la Nation et le peuple américain.

La folie terroriste qui a fauché une population innocente ne pourra jamais trouver une quelconque justification dans la religion ni dans la foi.

Juifs et musulmans de Belgique sommes de tout cœur aux côtés du peuple américain dans cette terrible épreuve.

Au nom de nos communautés respectives, nous exprimons nos plus sincères condoléances aux familles des victimes. Qu’elles soient assurées de notre profonde compassion.

 

 

A. Guigui 
Grand Rabbin 
Attaché au Consistoire Israélite de Belgique
N. Maloujahmoum
Président
Exécutif des Musulmans de Belgique

 

 

Top


Les attentats condamnés par les mosquées

Communiqué de presse
13/9/2001

 

La communauté musulmane de Belgique a été littéralement choquée et prise d’effroi à l’annonce des attentats terroristes qui ont frappé la Nation américaine.

Les musulmans de Belgique, par la voie de leurs mosquées, condamnent de la manière la plus ferme ces agressions inqualifiables.

Toutes les mosquées de Belgique souhaitent exprimer leur plus sincères condoléances aux familles des victimes ainsi que leur profonde compassion.

 

 

Exécutif des Musulmans de Belgique  Fédération des Unions de mosquées

 

 Top

 


Communiqué de presse
30 janvier 2002

 

 

Un article, paru aujourd’hui dans les colonnes du quotidien Le Soir (p.2), rapporte que l’on s’acheminerait vers une interdiction générale du port du foulard islamique dans les écoles de la Communauté française.

En sa qualité de représentant de la communauté musulmane de Belgique et d’interlocuteur officiel des autorités, l’Exécutif des musulmans de Belgique (EMB) dénonce avec force ce glissement arbitraire qui, s’il venait à se concrétiser, constituerait une violation flagrante des libertés constitutionnelles de même qu’une atteinte sérieuse au climat de sérénité entre les communautés. De nombreux responsables d’associations, des mosquées, des Imams, des enseignants, des associations de femmes nous ont fait part de leur émoi, suite aux déclarations inacceptables faites dans la presse.

On ne peut, dans un état démocratique digne de ce nom, accepter de reconnaître un culte et en interdire le libre exercice.

En effet, le port du foulard, fondé sur des prescriptions coraniques, est une obligation librement consentie par les intéressées. L’interdire dans l’enseignement reviendrait à faire violence à la conscience des jeunes filles concernées.

Chez nos voisins (France, Pays-Bas, etc.), les cours et tribunaux ont statué en faveur d’une liberté du port du voile dans l’enseignement. Depuis, une jurisprudence ferme et constante affirme l’incompatibilité entre l’interdiction a priori du port du foulard dans les établissements d’enseignement et le respect des libertés fondamentales. 

Le combat contre le foulard et les droits de la minorité musulmane est une lutte d’arrière garde qui n’a pour effet que de stigmatiser la population musulmane et concourt ainsi à l’islamophobie et à la xénophobie, qui atteignent des taux records dans notre pays comme l’attestent diverses études (cf communiqué du 12 janvier 2001). C’est ainsi que 54 % de nos concitoyens estiment que les membres des minorités religieuses ne sont pas des citoyens à part entière !!

Plutôt que d’éduquer à la tolérance et rapprocher les composantes de notre société multiculturelle dans l’optique démocratique, les menaces à l’encontre des jeunes musulmanes ne font qu’accroître l’exclusion socio-professionnelle qui est le vivier de l’extrême droite.

En tout état de cause, l’EMB étudie l’éventualité d’une saisine des tribunaux contre les dispositions qui seraient prises pour interdire le port du voile islamique.

Par ailleurs, L’EMB prévoit de rencontrer prochainement Monsieur le Ministre Hazette. En effet, des contacts entre l’EMB et le cabinet du Ministre, il résulte que Monsieur Hazette souhaiterait dépassionner le débat et maintenir le dialogue.

 

Nordin Maloujahmoun,
Président

 

Top


Crime raciste à Schaerbeek
07 mai 2002

 

 

Devant le drame qui s’est produit aujourd’hui à Schaerbeek et qui a décimé une famille entière, l’Exécutif des Musulmans de Belgique (EMB) dénonce, une fois encore, avec la plus grande fermeté le langage de la haine et ses expressions cruelles et barbares.

L’EMB appelle tous les démocrates à la plus grande vigilance, devant la propagation sournoise des discours fascistes, dans un pays pourtant empreint de tolérance.

En effet, il apparaît que le forcené, à l’origine du massacre d’une famille musulmane, était connu des services de police et avait des sympathies notoires avec l’extrême droite.

Compte tenu de l’actualité internationale et européenne, témoignant d’une montée du racisme et de la xénophobie de manière générale et d’une islamophobie en particulier, l’EMB se fait, aujourd’hui, le porte-parole de l’indignation et des inquiétudes de la communauté musulmane de Belgique.

Une fois encore, l’EMB attends des autorités et des organisations de terrain qu’elles disqualifient les discours de haine et de discrimination, et qu’elles protègent la paix et la tranquillité publique.

Nous espérons que les autorités publiques, au plus haut niveau de l’Etat, condamneront fermement cet horrible carnage et prendront les mesures adéquates.

 

Nordin Maloujahmoun,
Président

 

Top


Le Ramadan, un mois de pardon et de partage
4 novembre 2002

 

 

L’Exécutif des musulmans de Belgique (EMB) – organe représentant la Communauté musulmane de Belgique et interlocuteur officiel des autorités, reconnu par l’arrêté royal du 3 mai 1999 (M.B. 20 mai 99) – porte à la connaissance des organes de presse et audiovisuels qu’en sa qualité d’organe chef de culte musulman, il a pour mission d’annoncer le début et la fin du mois de Ramadan .

Sur base des données scientifiques, émanant d’observatoires musulmans et de l’Institut Royal de Météorologie, le « Conseil des théologiens » de l’EMB – à l’issue de sa réunion du 4 novembre 2002 – informe que le jeûne du mois de Ramadan commence ce mercredi 6 novembre 2002 (dès l’aube) pour toute la Communauté musulmane de Belgique.

Que la paix soit sur vous.

 

Nordin Maloujahmoun,
Président

 

 

 Top