Retour




Le jeûne surérogatoire.


Le Prophète (p&s) nous a recommandé de jeûner en dehors du mois de Ramadan, c’est ce qu’on appelle le jeûne volontaire ou surérogatoire qui par définition n’est pas obligatoire mais qui présente, néanmoins, beaucoup de mérites.
Le Prophète (p&s) a dit :
“Le poids de la terre en or n’égalerait point la récompense réservée, le Jour de la Résurrection, à quiconque jeûnerait une journée volontairement”.
« Le Jeûne et le Coran intercéderont en faveur du serviteur le Jour de la Résurrection. Le Jeûne dira: Oh mon Seigneur ! Je l’ai empêché de se nourrir et de satisfaire son désir: prends-moi donc comme intercesseur en sa faveur! » Et le Coran dira: « Je l’ai empêché de dormir la nuit: prends-moi donc comme intercesseur en sa faveur! ». “Et ils intercéderont”.

(Ahmad)


De nombreuses occasions de jeûner nous sont
offertes durant l’année et nous permettent d’acquérir les mérites promis. Ceux-ci sont:

 

a. Six jours de chawwal.
Le Prophète (p&s) a dit:
“Quiconque jeûne le mois de Ramadan et le fait suivre de six jours du mois de chawwal, le jeûne de celui-là équivaut à celui de toute une année”.

(Muslim)

“Le jeûne du mois de Ramadan équivaut à 10 mois. Celui de six jours de chawwal équivaut à deux mois. C’est le nombre de mois d’une année”.
(Ibn Khuzayma)



 

 

b. Première décade de Dhoul-Hidja.
Le Prophète (p&s) a dit:

«Il n’y a pas de jours où les bonnes œuvres sont mieux agréées de Dieu autant que les 10 premiers jours de Dhoul-Hidja»

(Bukhari)



 

 

c. Le jour de ‘Arafat.
Le Prophète (p&s) a dit:
«Le jeûne de ‘Arafat permet d’absoudre les pêchés de l’année qui précède et de celle en cours”.

(Muslim) .

Correspond au 9ème jour de Dhoul-Hidja.

 

d. Moharram.
On demanda au Prophète quel est le meilleur jeûne après celui du Ramadan?: “ C’est le jeûne du mois de Dieu appelé «Al Moharram» fut sa réponse”

(Muslim & Abu Dawud))

“...Le jeûne d’une journée de Moharram équivaut au jeûne de 30 journées”.
(Tabarani)



 

 

e. Al ‘Achoura.
Le 10 du mois de Al Moharram correspond à Al‘Achoura. C’est le jour ou Dieu donna la victoire à Moïse et son peuple sur Pharaon. Le Prophète (p&s) jeûna ce jour et recommanda de le jeûner.
Le Prophète (p&s) a dit:
“Celui qui jeûne le jour de ‘Arafat, aura ses pêchés de l’année précédente et de la suivante, tous pardonnés. Et celui qui jeûne le jour de ‘Achoura (10 de Moharam) sera pardonné pour les péchés d’une année”. (Tabarani)
“Quiconque comble sa famille (de dépense) le jour de ‘Achoura, Dieu lui rend (l’aisance) durant toute l’année”.

(Al Bayhaqi)



 

 

f. La première quinzaine de Cha’ban.
Mois qui précède le Ramadan.
Aîcha dit: “Je n’ai pas vu le Prophète (p&s) jeûner un autre mois que celui de Ramadan, et je ne l’ai pas vu jeûner plus de jours qu’au mois de Cha’bane.”

(Bukhari & Muslim)

Le Prophète (p&s) a dit:
“ A la mi-chaâbane, faites la prière de sa nuit (veille) et jeûnez sa journée. Au coucher du soleil, Dieu descend jusqu’au ciel le plus bas et dit: y a-t-il quelqu’un qui implore mon pardon? Que je le lui accorde. Y a t-il quelqu’un qui me demande de l’enrichir que je le lui accorde? Y a-t-il un malade, que je le guérisse?... et ainsi de suite jusqu’à l’aurore.”
(Ibn Maja)



 

 

g. Le jeûne des jours de pleine lune.
Le 13,14 et 15 èmes jours du mois lunaire donc de chaque mois du calendrier hégirien.
D’après Abou Ad-Darda que Dieu l’agrée a dit:
“Mon bien-aimé (le prophète p&s) m’a recommandé de faire trois choses que je ne laisserai jamais tant que je suis vivant: de jeûner trois jours de chaque mois, de faire la prière d’al-douha et de ne pas me mettre au lit avant que j’effectue une raka’a impaire” .

(Muslim)

Le Prophète (p&s) a dit:
«Ces trois jours de jeûne équivalent au jeûne d’une année ».
(An-Nassâ’i)



 

 

h. Chaque lundi et jeudi.
le Prophète (p&s) a dit:
«Les œuvres sont soumises à Dieu tous les lundis et jeudis. Le Seigneur pardonne tout musulman à l’exception de deux personnes en discorde. Il dit: Ajournez ces deux là!».

(Ahmad)

On interrogea le Prophète (p&s) au sujet du jeûne du lundi, il répondit:
”C’est le jour où je suis né, le jour où (Dieu) m’a envoyé (comme Prophète) et le jour où on m’a révélé (Le Coran)”.
(Muslim)


Le Prophète (p&s) jeûnait constamment pendant ces deux jours.

 

i. Un jour sur deux.
Le Prophète (p&s) a dit:
«Le jeûne le plus agréé de Dieu est celui de David. La prière la plus agréé de Dieu est celle de David. Il dormait la moitié de la nuit, veillait un tiers, puis il se recouchait le 6ème de la nuit. Il jeûnait un jour et rompait son jeûne le jour suivant».

(Bukhari & Muslim)


An-Nassâ’i rapporte d’après Al Hakim :
«J’allai trouver l’Envoyé d’Allah (p&s) et lui dit: Oh Envoyé d’Allah! Ordonne-moi une œuvre grâce à laquelle Allah m’accorde un profit (spirituel)!»
Il dit: «Il t’incombe de jeûner, car le jeûne n’a pas de semblable».

 

 

 

Ref: “LES EXHORTATIONS ET AVERTISSEMENTS.”
-Imam Al-Hafiz Al -Mundiri.
éd.: Dar el Fikr.
  “LA VOIE DU MUSULMAN”-Aboubaker Djaber Eldjazaîri.
éd.: ACFE.
  “LE JARDIN DES SAINTS SERVITEURS”-Imam Al-Nawawi
éd.: Dar El Kutub Al-’Ilmiyah.